Pour conduire une moto ouvertement sans soucier des règlements, il est tout à fait important de se rendre compte des points limites concernant les subventions. La nouvelle réglementation diffusée le 1er novembre 2014 ravirait sans aucun doute les amateurs de cylindrée en Hexagone. Les nouvelles mises à jour tiennent davantage compte des avantages autrefois interdits aux titulaires d’un permis A2. Voici tout ce que vous devez vraiment savoir de cette nouvelle édifiante officialisée au Journal Officiel par un décret.

 

Certaines limitations du permis A2 sont révolues

Vous ne pouvez pas conduire n’importe quelle moto. Les autorisations restent catégoriques là-dessus, les petites puissances (125 cm3) sont pour le permis A1 comme les cylindres intermédiaires sont au permis A2.

 

De plus, le permis A2 est envisageable à partir de 18 ans strictement. Apparemment, l’obtention du permis A est encore inaccessible à l’heure actuelle pour un jeune débutant amateur de deux roues.

 

En conséquence, les permis A2 restent le choix principal des jeunes pour conduire une moto en premier.

 

Mais, désormais, il est actuellement envisageable d’avoir la possibilité de passer et de conduire un plus gros cylindre avec le permis A2.

 

Quels véhicules suis-je autorisé à conduire maintenant ?

Le permis A2 vous permet de conduire les véhicules à deux-roues d’une puissance qui n’excède pas 35 kW ou 47,5 ch. Ensuite, le rapport capacité-poids ne dépasse pas ou équivalent à 0,2 kW/kg. Sont concernés surtout les motos de catégorie 1.

 

En gros, la puissance limite de la cylindrée ne devrait pas excéder 70 kW (95 ch.), compte tenu du double de la puissance limitée à 35 kW.

 

Cerise sur le gâteau, le débridage des motos est homologué pour les deux-roues neufs et occasions disponibles à condition qu’ils soient équipés d’un système de freinage ABS.

 

En supposant que vous ajustiez (ou ayez modifié) votre véhicule et que cela entraîne un ajustement des qualités spécialisées enregistrées sur la carte grise, vous devriez la mettre à jour.

 

Délimitation des véhicules bridés

Les bridages A2 doivent être déclarés, à vrai dire. Aussi, pour bonne explication, un boitier électronique destiné à restreindre la capacité à 70 kW (95 ch.) sera installé sur la moto. L’objectif ? Pour faire baisser la puissance de moitié à 35 kW (47,5 ch.) comme le précise la réglementation. Par conséquent, l’utilisation de la moto avec le permis A2 devient possible en toute liberté.

 

Cela signifie qu’il y aura généralement dans l’index des modèles accessibles avec un A2 : les deux MT-09 en version « full » ou conformité européenne à 87,5 kW (119,0 ch.). Aussi, il y a possibilité de mettre à disposition des jeunes motards des modèles de cruisers spécifiques…

 

Quand le bridage des motos est-il autorisé ?

Le débridage d’une moto est juste homologué dans 2 cas. D’un côté, le modèle de moto existe également en version pleine puissance et les deux-roues disposent d’un mécanisme de frein ABS. D’un autre côté, le débridage consiste à transformer un deux-roues de 35 kW ouvert avec le permis A2 en une version « moins de 70 kW » disponible avec le permis A.

 

Le constructeur doit tenir compte de ce changement lors de l’exportation à destination de l’Europe. Ceci se matérialise par un acte authentifiant qu’un véhicule satisfait aux directives spécialisées attendues par l’Union européenne pour son entrée en circulation.

 

De plus, le débridage doit être réalisé seulement par un expert.

Partagez sur les réseaux

Articles populaires